Paul Plante - L'homme

Pêcheur à la mouche pendant quarante ans, il a été un exemple pour tous. Toujours discret, ne cherchant jamais à épater, il était pourtant prêt à partager son savoir avec quiconque lui en faisait la demande. Monteur de mouches, il était connu par une multitude de pêcheurs.

Paul Plante

Paul était très habile tout en étant très humble. Pourtant, il était un grand personnage pour ceux qui l’ont côtoyé. Il aimait pêcher les ruisseaux et les rivières des Cantons de l’Est, mais le petit lac Crystal fut son site de pêche préféré. On le voyait aussi régulièrement taquiner les saumons de la Matane et de la Matapédia. Paul était toujours prêt à rendre service et à répondre à la moindre question avec toute la délicatesse et la précision qu’on lui connaissait. Il nous disait souvent : « Il faut que la mouche tombe d’aplomb! »

En 1984, alors qu’il était très malade, des membres de la confrérie ATOS et amis de Paul lui demandèrent la permission de le citer comme modèle de tous les pêcheurs à la mouche. Bien qu’il fût étonné par cette demande, il l’accepta très humblement. La Mention d’honneur C’est ainsi qu’est née la Mention d’honneur Paul Plante. Cet honneur était décerné annuellement par la Confrérie des Pêcheurs à la Mouche ATOS. Le récipiendaire, qui était sélectionné par les représentants régionaux de ATOS, était une personne qui avait apporté une contribution remarquable à l’avancement de la pêche à la mouche au cours des ans, surtout en matière d’éducation et de conservation.
Le 23 décembre, 1984, l’ami de tous les pêcheurs à la mouche, Paul Plante de Granby, décédait à la suite d’un long combat avec le cancer.

Mention Paul Plante

---------------------

1985
La Mention d’Honneur Paul Plante fut décernée pour la première fois en 1985. L’épouse de Paul, Simone, qui avait été secrétaire de ATOS pendant plusieurs années, en fut la première récipiendaire.

Paul et Simone

Elle était la conjointe de Paul Plante. Sans enfant, Simone a toujours accompagné Paul à la pêche que ce soit en lac, en rivière ou en ruisseau. Elle aimait la nature autant que Paul. En compagnie de Paul elle a pêchée le doré, l’achigan, la truite et le saumon. Lorsque Paul recevait de grosses commandes de mouches, elle l’aidait en préparant et plaçant tous les matériaux en ordre de montage pour faciliter le travail. Elle s’est impliquée dans la confrérie des pêcheurs à la mouche ATOS à titre de secrétaire du conseil d’administration pendant plusieurs années. Elle est décédée en fin d’année 1992.

---------------------

1986
André A. Bellemare fut le deuxième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décerné en avril1986.

André A. Bellemare

Journaliste de carrière, celui-ci est à l’emploi du quotidien LE SOLEIL de Québec depuis 1962. Il est chroniqueur de chasse et de pêche au journal, fait de la radio, de la télévision et contribue à la chasse et la pêche par ses écrits.

Grand amateur de pêche à la mouche il devient co-auteur du livre intitulé SAUMON ATLANTIQUE. Il est un des tous premiers défenseurs des lacs et des rivières du Québec, de la protection de l’environnement et de l’habitat du poisson. Il est très habile à critiquer et à convaincre les politiciens à bien faire les choses dans le domaine de la chasse et de la pêche.

Plusieurs mouches originales sont le résultat de son imagination à l’étau de montage. Il est un des fondateurs de l’association des pêcheurs sportifs de saumons du Québec (APSSQ), qui est devenue la Fédération québecoise pour le saumon atlantique (FQSA) en 1984.

---------------------

1987
René Longval fut le troisième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée en avril 1987.

René Longval

Il a été un des membres fondateurs de la Société mauricienne des pêcheurs à mouche (SMPM) durant les années 1960 et en 2007 il était toujours aussi impliqué.

Surnommé le «Patriarche» René fut responsable de l’évolution de plusieurs pêcheurs à la mouche du Québec comme Bill Dousset, Louis Tanguay et Jacques Juneau.

Membre fondateur du Club des 20 René a inspiré deux générations de pêcheurs à étudier et pratiquer tous les domaines d’intérêts de la pêche à mouche. Créateur de mouches et collectionneur d’objets de pêche à la mouche, René est surtout un gars qui aime pêcher!

---------------------

1988
Jean-Paul Dubé fut le quatrième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fit décerné en avril 1988.

Jean-Paul Dubé

Avocat de carrière il oeuvra pendant plusieurs années comme coordinateur de la pêche au saumon pour le service des parcs du Québec. Il grandit au confluent de la Matapédia et de la Restigouche et il exploita la pourvoirie de son père sur la rivière Patapédia.

Son neveu Pete Dubé opère encore l’hotel Restigouche de Matapédia. Retraité à New Carlisle, il s’est donné à l’écriture, a écrit sept livres à propos de la pêche au saumon et à la sculpture sur bois des oiseaux et des saumons. Il fréquenta plusieurs grands de ce monde de la pêche comme Jos. Bates, Roland Mitchener et Richard Adams qu’il amenait avec lui à plusieurs Salons de pêche à la mouche ATOS. En 1990 il reçu, du ministre, le prix Canadien de la Pêche Récréative de Pêches et océans Canada. Il décéda 1994.

---------------------

1989
Claude Bernard fut le cinquième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante, qui lui fut décernée au printemps 1989.

Claude H. Bernard

Professeur à l’école secondaire, celui-ci s’était mérité le respect de ses pairs en dévouant son très grand talent de pédagogue à promouvoir et à enseigner la pratique exaltante de la pêche à la mouche sous tous ses aspects, dans le cadre d’écoles de pêche et de « samedis de conférence » organisés à la grandeur du Québec et du Canada.

Homme conséquent, on le voyait aussi travailler d’arrache-pied à la création et au maintien de cours d’eau propices à la pratique du vénérable sport sur les deux rives du vénérable Saint-Laurent.

Membre impliqué et second président de la Confrérie des pêcheurs à la mouche ATOS, c’est sous son leadership que ATOS était devenue une organisation responsable, dynamique et respectée.

Monteur au talent reconnu, il était lui-même l’auteur de patrons originaux qui étaient prisés par de nombreux pêcheurs canadiens.
En 2006 il reçu un Salar de la FQSA.

---------------------

1991
Paul É. Poirier fut le sixième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décerné en mars 1991.

Paul É. Poirier

Enseignant et directeur au secondaire professionnel durant sa carrière il s’est impliqué activement pour assurer l’accessibilité pour tous à la pêche du saumon atlantique de la rivière Bonaventure.

À la fin des années ’70 le ministère procédait au démantèlement de plusieurs clubs privés partout au Québec. Paul était président de l’Association des pêcheurs sportifs de la Bonaventure. L’APSB a obtenue la gestion de la ressource et de la pêche sur la rivière et c’est sous son leadership que cette rivière acquis ses lettres de noblesse.

Il dirigea un gigantesque projet d’étude à propos du re-conditionnement du saumon noir lequel mena à des découvertes scientifiques importantes. La FQSA lui a décerné le Prix François de B. Gourdeau. Aujourd’hui la rivière Bonaventure bénéficie d’un statut haut de gamme.

--------------------- 

1994
Jacques Juneau fut le septième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée en Mars 1994.

Jacques Juneau

Chef cuisinier, Jacques a toujours su allier la pêche à la mouche, le jardinage et la cuisine. Tout jeune, à vingt ans il a commencé a pêché le doré, le brochet, l’achigan, les truites grises et mouchetées à la mouche.

Il a été cofondateur de la Société mauricienne des pêcheurs à la mouche (SMPM) qu’il a présidée pendant cinq ans.

Il a créé la Muddler Mauricienne en honneur à l’association. Pêcheur de lacs, il a écrits plusieurs importants articles entre autres pour les revues Sentier Chasse-Pêche et Atossement Vôtre.

Monteurs de haut niveau, il a créé plusieurs parures originales en plus de présenter des conférences partout au Québec.

À tous ces attributs il faut mentionner son grand talent d’artiste dessinateur de poissons et de scènes de pêche.

--------------------- 

1995
René Richard fut le huitième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée en mars 1995.

René Richard

Architecte en Outaouais il a œuvré longtemps au sein des Pêcheurs à la mouche de l’Outaouais (PMO) depuis leur tout début comme membre et président.

Il a aussi présidé la Fédération Québecoise des pêcheurs à la mouche ATOS pendant quelques années au début des années ’90.

Il a également utilisé son art pour créer des parures originales et pour étoffer les présentations offertes aux membres des PMO en réalisant dessins et esquisses lors de ses présentations. La pêche a fait partie de son univers depuis sa tendre enfance.

Rassembleur et communicateur, son départ prématuré en 2001 a laissé un grand vide dans la communauté des pêcheurs à la mouche.

--------------------- 

2003
Jacques Demers fut le neuvième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée en Février 2003.

Jacques Demers

Vétérinaire il a œuvré toute sa carrière à aider les agriculteurs à maintenir leur troupeau en bonne santé. Demeurant à Nicolet il était tout près des plans d’eau contenant son poisson favori, l’achigan à petite bouche.

Il a créé plusieurs parures de mouches pour l’achigan, le doré et les salmonidés. La société mauricienne des pêcheurs mouche (SMPM) a été pour lui une source d’inspiration durant plusieurs années.

Individu généreux, Jacques a accompli son devoir envers les siens en présidant la Société mauricienne des pêcheurs à la mouche (SMPM) durant cinq ans. Avec son épouse Réjeane ils ont tous les deux beaucoup travaillé à l’avancement de la pêche à la mouche au Québec.

--------------------- 

2004
Gilles Aubert fut le dixième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée en février 2004.

Gilles Aubert

Il a travaillé dans le monde de l’éducation comme conseiller en orientation à Lévis. Tout jeune il est initié à la pêche à la mouche par son père. En plus de pêcher un peu partout au Canada il a aussi parcouru maints endroits aux États-Unis.

Pour Gilles pêcher n’étais pas suffisant il fallait être impliqué dans la structure même de la pêche. Il a collaboré à l’Association des pêcheurs sportifs de saumons du Québec (APSSQ) et avisé le Ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche (MLCP) sur différents aspects de la pêche sportive.

Des cours de montage de mouches et des écoles de pêche, il en a donnés. Il est co-auteur de l’ouvrage intitulé SAUMON ATLANTIQUE. Il collabore à la revus Sentier Chasse-Pêche depuis 1980.

Il est le pêcheur qui monte une mouche sèche sur la berge, pêche et capture un saumon qu’il gracie aussitôt dans le film du (MLCP) NOBLESSE OBLIGE.

--------------------- 

2005
Louis Tanguay fut le onzième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée en février 2005.

Louis Tanguay

Il a travaillé dans le monde de l’éducation comme conseiller en orientation à Trois-Rivières. Il a été très impliqué dans l’organisation des acticités de la Société mauricienne des pêcheurs à la mouche (SMPM) durant de nombreuses années avec son mentor René Longval.

Il a plusieurs fois agit comme juge des mouches soumises lors du championnat mondial de montage de mouches de la Fédération québecoise pour le saumon atlantique (FQSA).

Il a aussi été champion monteur lors des même championnats.

Conférencier hors pair il a beaucoup étudier et pêcher l’omble de fontaine avec son grand copain Pierre Magnan professeur à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

---------------------

2006
Léon G. Larocque fut le douzième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante, qui lui fut décerné en février 2006.

Léon G. Larocque

Léon a été spécialiste de l’étude du temps et des mouvements en industrie en plus d’agir à titre de photographe professionnel pour Albany Felt de Cowansville.

Né aux États-Unis, encore tout jeune, il rencontre l’auteur et pêcheur à la mouche Ray Bergman. Ce hasard aura une très grande influence car la pêche à la mouche deviendra le sport de sa vie. Il s’installe à Cowansville avec ses parents en 1953.

En pêchant dans les environs il rencontre le pêcheur, monteur de mouches et monteur de cannes de bambou Andy Barr.

Il devient monteur professionnel de mouches pour les frères Houle et pour John Cuco. Ses écrits ont été publiés dans plusieurs revues de pêche à la mouche.

Moniteur de montage de mouches et de pêche à la mouche il peint des scènes de pêche et sculpte des salmonidés. Maintenant il s’adonne au montage de canne de bambou.

---------------------

2007
Carol Aubin fut le treizième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée en février 2007.

Carol Aubin

Comme technicien, il fut à l’emploi de Bombardier à Valcourt et d’Amada à Granby.

Le pêcheur à la mouche en lui est devenu l’un des trois cofondateurs de la Confrérie des pêcheurs à la mouche ATOS en 1975. Pendant quinze ans il a occupé différentes fonctions administratives pour ATOS.

Depuis vingt-cinq ans il est très impliqué comme membre du comité organisateur des Salons/Forums de pêche à la mouche. Il a maintes fois agit comme moniteur dans les écoles de pêche à la mouche.

Travailleur acharné il a su transmettre sa passion à un très grand nombre de Québecois.

---------------------

2008
Jean-Guy Riendeau fut le quatorzième récipiendaire de la prestigieuse Mention d'honneur Paul Plante, qui lui fut décernée en février 2008.

Jean-Guy Riendeau

Électricien de métier, il a toujours aimé la pêche mais en 1989 il joint les rangs des Moucheurs du Montréal Métropolitain (MMM) pour approfondir ses connaissances de pêche à la mouche. Il était déjà très bon mais après trois ans de formations intensives il accède au rang de moniteur. De 1993 à 2008, il occupe divers postes administratifs au sein des Moucheurs du Montréal Métropolitain (MMM) et de la Fédération québecoise des pêcheurs à la mouche ATOS (FQPM ATOS). En 2000 il reçoit la médaille d’argent au championnat mondial de montage de mouche de la FQSA. Il a dirigé les préparatifs et la célébration du 20ième anniversaire de l’histoire des MMM.

---------------------

2009
Gérald Lefebvre est le quinzième récipiendaire de la prestigieuse Mention d'honneur Paul Plante, qui lui fut décernée le 7 février 2009.

Gérald Lefebvre

Homme de chiffres, il fait carrière avec les Caisses Populaires Desjardins. Il gravi rapidement les échelons de simple commis à directeur général.  Après quelques années  à la caisse populaire de Waterloo il déménage à St-Félicien, puis à Saint-Hyacinthe, Sorel, Magog et Eastman. En 1978 il s’implique avec ATOS et voit à la rentabilité des Forums  de pêche à la mouche ATOS comme trésorier et plus tard comme président. De 1988 à 2001 il occupa même la présidence de la confrérie des pêcheurs à la mouche ATOS. Le comité organisateur du Forum de pêche à la mouche Québec/Maritimes de Granby le nomme président en 1999.. Aimant beaucoup la pêche il devient moniteur de pêche à la mouche et passe maintenant ses étés sur les rives de la rivière Bonaventure à pêcher et à guider les pêcheurs de saumons.

---------------------

2010
Gérard Bilodeau est le seizième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée en février 2010.

Gérard Bilodeau

Administrateur dans l’âme, par étape il a occupé des postes toujours plus importants jusqu’à devenir cadre supérieur pour le Canada et les États-Unis aux Caisses populaires Desjardins. Pêcheur à la mouche dès l’adolescence, entomologiste autodidacte il s’est impliqué à l’A.P.S.S.Q., chez A.T.O.S. et à la F.Q.S.A.. Il a enseigné le montage de mouches, a été moniteur de pêche à la mouche et agit comme animateur /conférencier. Il a collaboré à plusieurs revues spécialisées et est toujours rédacteur à la revue Saumons Illimités. Il est co-auteur des livres «Saumon atlantique» et «Le saumon : 400 ans d’histoire et de passion au Québec». Il est représentant du Québec au comité de sélection des Prix Canadiens de pêche récréative de Pêches et Océans Canada. Il a été un des premiers moucheurs québécois à promouvoir la graçiation de ses prises.

---------------------

2011

Jeannot Ruel est le dix-septième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée le 5 février 2011.

Jeannot Ruel

Lors d’un voyage de pêche à Matane, en 1977, avec mon ami Viateur Gauthier, j’ai trouvé à la boutique de Georges Maul, un petit bouquin intitulé « La truite et la pêche à la mouche ».

Enfin, je trouvais un livre en français écrit par un gars de chez-nous. Déjà à ce moment je possédais plusieurs ouvrages de pêche à la mouche écrit en anglais. Mais, le fait d’en trouver un dans ma langue m’a plu énormément surtout qu’ils étaient très rares.

De plus l’auteur écrivait dans la revue « Québec Chasse & Pêche » devenue par la suite « Sentier Chasse-Pêche ». J’ai beaucoup aimé tous ses articles traitant de techniques de pêche à la mouche comme son texte à propos de la « Pêche à la mouche en profondeur ». Que dire de toutes les illustrations de la main de notre récipiendaire qui agrémentent ces mémorables documents.

Que dire de la parure d’un superbe streamer qu’il nous a laissé, soit le JR Cisco.

Bien sûr, il n’est pas uniquement pêcheur à la mouche mais il utilise aussi les autres techniques de pêche. Il participe annuellement à plusieurs excursions de chasse.

Artiste talentueux, il a étudié le dessin aux États-Unis. C’est l’art commercial qui lui a ouvert les portes de la revue lorsque Henri Poupart, co-fondateur et président l’a recruté. Vous vous souvenez sans doute de tous les livres sur l’orignal, le chevreuil, le saumon atlantique, l’art du montage de mouches, la pêche à la mouche, le gibier et la chasse sportive et encore plusieurs autres. Relisez tous ses livres : vous vous délecterez de nouveau de tous les textes écrits par notre récipiendaire et vous reverrez avec un plaisir et un intérêt renouvelés ses dessins et ses photographies.

À partir de sa tannière ou de son bureau du magazine il a aidé une multitude d’amateurs de chasse et de pêche à parfaire leurs connaissances.

Pour les pêcheurs à la mouche, il a mis à leur portée tous les éléments nécessaires dans la poursuite  d’acquisitions des connaissances et habiletés essentielles pour devenir pêcheur à la mouche!

Je suis certain que vous avez reconnu le récipiendaire de la Mention d’honneur Paul Plante pour l’année 2011!

Nul autre que Jeannot Ruel!

---------------------

2012
Yvon Gendron est le dix-huitième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée le 4 février 2012.

Yvon Gendron

Lors d’un forum ATOS, au début des années ’80, il y avait un habile monteur qui assemblait en public un Muddler Minnow en moins de 60 secondes. Entouré d’observateurs ébahis, nous apprenions qu’il avait sa propre compagnie de confection et de distribution de mouches pour la pêche. Il faut dire qu’il avait commencé à rouler ses premières mouches à 14 ans.

Déjà, il faisait un lien entre le cycle de la lune et son succès de pêche. Il n’avait pas inventé les tables solunaires mais avait compris la façon de les interpréter pour améliorer son efficacité à la pêche. En 1988, j’ai eu le privilège d’être invité deux fois à pêcher la truite grise au lac Wapizagonke avec lui. En début juillet, par une belle journée, je me suis fais dire que la truite mordrait seulement entre 10h30 et 11h45. Il avait raison! La deuxième fois, fin juillet, par une chaleur torride et un soleil écrasant les grises devaient attaquer nos mouches entre 11h15 et 12h30. Encore une fois, il a eu raison!

Plusieurs articles de revues de pêche ont publié ses textes traitant des principes de la nature; 1- Pêcher au restaurant  2- Pêcher lorsque le repas est servi  3- Offrir des mouches qui imitent le menu de la nature.

Notre récipiendaire a rendu un immense service aux pêcheurs à la mouche du Québec par ses démonstrations de montage et les conférences présentées aux associations de moucheurs de la province, ses articles dans les revues spécialisées, ses ateliers ici au Forum et la publication des ses tables solunaires. En cette fin de semaine du Forum de pêche à la mouche Québec/Maritimes, il nous lance son nouveau livre de secrets!

Le comité de sélection 2012 de la Mention d’honneur Paul Plante est composé des anciens récipiendaires. Comme porte parole du comité de sélection, j’ai le plaisir de vous annoncer notre choix;  vous avez déjà tous reconnus, soit; Yvon Gendron de Drummondville.

---------------------

2013
Yvon Côté est le dix-neuvième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée le 2 février 2013.

Yvon Côté

Depuis 1985, la mention d’honneur Paul Plante est présentée à un personnage de chez-nous qui a accomplit de grandes choses pour la ressource, l’habitat du poisson et la pêche à la mouche.

Le récipiendaire de la mention 2013 a longtemps travaillé pour ces causes sans tambours ni trompettes.

Il a été initié à la pêche du saumon atlantique par feu François de Beaulieu Gourdeau.

Il a travaillé au ministère des Ressources naturelles et de la faune du Québec. Son travail professionnel exigeait de lui une discrétion complète. Aujourd’hui, nous savons qu’il aurait bien voulu s’impliquer publiquement.  Mais sa passion pour le saumon atlantique l’amenait à poser des gestes avantageux que seul un fonctionnaire pouvait faire.

C’est à titre de biologiste en chef qu’il a pris sa retraite de la fonction publique en 1996. Il préparait, fort probablement, son arrivée dans le domaine des pêcheurs sportifs!

Il s’est joint lors de sa fondation à l’Association des pêcheurs sportifs de saumons du Québec (APSSQ), l’ancêtre de la Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA), fédération dont il en occupe la présidence depuis 2000.

En autres honneurs qui lui ont été présentés, il a reçu le prix de la Fondation François de Beaulieu Gourdeau en 1991, le Happy Fraser Award de la (FSA) et aujourd’hui nous lui présentons la Mention d’honneur Paul Plante 2013.

Accueillons chaleureusement monsieur Yvon Côté!

---------------------

2014
Claude Hamel est le vingtième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée le 1er février 2014.

Claude Hamel

Psychologue de formation, il s’adonne à la pêche au saumon atlantique depuis 1985.  Maintenant gradué de l’école de lancer Spey Mike Maxwell il est reconnu comme un pêcheur de haut niveau. De nombreux amateurs de pêche au saumon ont bénéficié de ses précieux conseils  comme moniteur à l’école de pêche au saumon de la Zec de la Rivière Bonaventure.  Activement impliqué à plusieurs tâches pendant une douzaine d’années au sein de la Fédération québécoise pour le saumon atlantique, il est maintenant partie prenante de  l’activité «Mentorat».  Guide occasionnel de pêche au saumon il est aussi membre du Bureau des gouverneurs du Musée de pêche à la mouche du Canada Inc. En 2010 il a reçu le Salar Pierre Tremblay et en 2013 la Médaille François de Beaulieu Gourdeau.

---------------------

2015
Mario Viboux est le vingt et unième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décernée en février 2015.

Mario Viboux

A la fin des années ’80, à titre de directeur, il met sur pieds un groupe de pêche à la mouche à la Maison des jeunes Point de  mire de Verdun.  Possédant  un charisme attachant,  les jeunes embarquent dans tous ses projets.

Plusieurs de ceux-ci sont devenus des citoyens aguerris dans la vie de tous les jours mais aussi de merveilleux pêcheurs à la mouche.

Il a aidé plusieurs jeunes à être reconnus «moniteur de lancer» à la mouche par la FFF. En 2009 il reçoit le Prix Roderick- Haig Brown de la Fédération canadienne de la faune et en 2013 la médaille du Jubilée d’argent de la Reine Élizabeth.  Mario en plus d’être co-fondateur du Forum Spey de Sherbrooke est aussi chroniqueur pour la revue Sentier chasse-pêche.

---------------------

2016
André Boucher est le vingt-deuxième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décerné en mai 2016.

André Boucher

Habile communicateur, il a travaillé plusieurs années au ministère du Loisirs, de la chasse et de la pêche. Il occupait un poste de direction et de conseiller au ministre. André avait comme tâche de faire connaître de par le monde, la chasse et la pêche pratiquées au Québec.

Il a accompagné les grands de ce monde et guidé nombre de journalistes étrangers à la pêche à la mouche sur nos rivières et nos lacs.

Chevronné scénariste,   il a produit plusieurs films, dont «Noblesse oblige», écrit les textes accompagnant une foule d’émissions télévisées et présenta plusieurs conférence à propos de la pêche du saumon atlantique à la mouche sèche et de montage des mouches.

Maintenant à la retraite, la sculpture de saumons et de bâtons de rivière l’occupe à plein temps.

--------------------

2017

Alain Lemieux est le vingt-troisième récipiendaire de la prestigieuse Mention d’honneur Paul Plante qui lui fut décerné en avril 2017.

Alain Lemieux

À l’âge de 11 ans, il reçoit de son oncle sa première petite canne en bambou et une dizaine de mouches. En 1966 il fait l’acquisition de son premier «vrai»  équipement de pêche à la mouche, usagé bien entendu. Avec, il y avait une petite boîte contenant du matériel de montage, des outils et un livre de montage. Alain a commencé le montage des mouches à saumon en 1974 et la pêche sur la Matane en 1976. Dans les années 80, il a appris à monter des mouches à ailes de plumes pour le saumon avec Paul Bean. En 1990, Pierre Ruelland l’invite sur la Grande-Cascapédia et il capture quelques saumons avec sa  «Lady Ruelland». En 2008, il met en ligne son magnifique site web historique québécois: fabri-mouches.ca.

Haut de page

---------------------

2018
???????