Prix Jean-Guy Côté

Le Prix Jean-Guy Coté est remis annuellement à une personne ayant contribué à l'enseignement, soit à l'excellence de son montage, soit par ses écrits, soit par son habileté de création ou par sa très grande implication à la vulgarisation du montage de mouches à l'ensemble des monteurs.

Le ou la récipiendaire nommé annuellement verra accroché aux murs du Musée de pêche à la mouche du Canada un encadrement comprenant une photo de lui ou elle à l’étau, une des mouches qui aura fait sa réputation et un texte relatant les étapes importantes de sa vie de monteur de mouches.

Au début de 2005 Jean-Guy connaissait la nature de sa maladie.

Il gardait cela pour lui espérant qu’une guérison miraculeuse lui permettrait de poursuivre encore longtemps ses activités de tous les jours.

Lors de ce même printemps il se résigna à en faire part à ses amis.

Il fit alors à l’été une tournée d’adieu de ses amis en allant pêcher une dernière fois avec eux.

Les dirigeants du Musée de pêche à la mouche du Canada ont obtenus la permission de Jean-Guy Côté de créer un prix en son honneur.

L’objectif était de souligner la contribution d’un Canadien s’étant donné corps et âme durant sa vie au grand domaine du montage de mouches.

-------------------

Récipiendaire pour 2007: John Cuco

Premier récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté

Samedi le 24 mars 2007, Claude Bernard remettait ce prix (cette plaque) à la famille de John Cuco au nom du Musée de Pêche à la mouche du Canada.

John CucoComme premier récipiendaire Jean-Guy a lui-même choisit John Cuco.
C’est John Cuco qui accueillit Jean-Guy dans sa maison à Montréal à son arrivée en ville.

C’est John Cuco qui raffina les techniques de monteur de mouches de Jean-Guy.
C’est John Cuco qui montra à Jean-Guy comment embobiner du fil de montage à partir d’une grosse bobine.
C’est John Cuco qui enseigna à Jean-Guy comment pêcher l’omble de fontaine dans les lacs des laurentides.
C’est John Cuco qui amena Jean-Guy dans les expositions de pêche.
C’est John Cuco qui présenta Jean-Guy à plusieurs personnalités du domaine de la pêche à la mouche.
C’est John Cuco qui montra à Jean-Guy comment enseigner le montage de mouches.
C’est grâce à John Cuco si Jean-Guy a pu se dépasser et devenir un innovateur.

Sans la rencontre et l’amitié de Jean-Guy Côté pour John Cuco, l’entreprise « Les Produits UNI » n’aurait jamais existé.

famille John CucoC’est pour toutes ces raisons que Jean-Guy Côté a choisit d’honorer et de remercier John Cuco en le choisissant comme le premier récipiendaire du prix portant son nom.

 

Récipiendaire pour 2008: Paul C. Marriner

Deuxième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté

J’ai l’honneur de vous faire la présentation du deuxième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2008.

Paul C. MarrinerJ’ai l’honneur de vous faire la présentation du deuxième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2008.

À la fin avril 1988, au bord de la rivière Cold Creek près de Trenton en Ontario, alors que j’étais le conférencier au souper d’ouverture des Cold Creek Flyfishers, je discutais avec Jean-Guy Côté bien assis tous les deux sur la berge à regarder les éphémères Hendrickson émerger de la surface de l’eau. Nous étions tellement concentrés que nous n’avions pas remarqué dernière nous, l’arrivée d’un personnage de réputation mondiale qui venait jaser avec nous.

Ce monsieur, c’est notre récipiendaire du prix Jean-Guy Côté pour 2008.  C’était notre première rencontre officielle. Sur la berge du Cold Creek nous avons discuté de tous et de rien, nous avons, tout simplement fais connaissance, lancé quelques mouches sèches et gracié quelques brunes.

À ce moment-ci, j’aimerais vous rappeler les critères de sélection :

Le récipiendaire devra avoir démontré une grande contribution à l’enseignement, soit par l’excellence de son montage, soit par ses écrits, soit par son habileté de création ou par sa très grande implication à vulgariser le montage de mouches à l’ensemble des monteurs.

Notre gagnant est très bien connu partout au Canada pour les nombreux articles publiés dans les plus grandes revues du domaine de pêche à la mouche.  Il est membre des Outdoor Writers of Canada, il est propriétaire de la maison d’édition Gale’s End Press, il est éditeur associé à la revue Canadian Fly Fisher, il est l’auteur de Stillwater Fly Fishing, Modern Atlantic Salmon Flies, How to Choose & Use Fly-tying Thread pour le compte des produits UNI et plusieurs autres livres dédiés à notre sport. Sa dernière contribution est le Compendium of Canadian Fly Patterns pour le compte de Fly Fishing Canada.

Déjà, je sais que plusieurs parmi vous avez reconnu notre récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2008. Cependant, à cause d’engagements prévus à son agenda avant que je lui annonce la bonne nouvelle notre gagnant est avec nous seulement en pensée ce soir. Le prix lui sera remis lors du Forum de pêche à la mouche de Dieppe à Moncton à la fin mars par Jacques Héroux d’Edmunston.

Donc, le récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté pour 2008 est Paul C. Marriner de Mahone Bay, Nouvelle Écosse.

 

Récipiendaire pour 2009: Paul Leblanc

Troisième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté

Paul LablancÀ la mi-mars 1981, au forum de l’FSA de Montréal, j’étais le délégué d’ATOS en compagnie de Léon Larocque. C’est là, pour la première fois que je rencontrais le récipiendaire 2009 du Prix Jean-Guy Côté.  -  Il représentait la boutique de pêche à la mouche qui l’employait à cette période de sa carrière de monteur de mouches pour la pêche.

Notre gagnant est né à Tracadie au Nouveau-Brunswick.  -  À six ans, son père lui propose une sortie de pêche au ruisseau du rang 4, à Saint-Aubert.  -  Rendu sur place qu’il lui dit «Choisis toi une mouche».    

Il prend alors une Red Ibis, mouche écarlate.    

Cette directive de son père allume chez lui cette flamme qui brille toujours aujourd’hui pour la pêche à la mouche.

Peu de temps après, lorsqu’on lui demande ce qu’il fera une fois devenu grand, il déclare fièrement qu’il ira à la pêche pour gagner sa vie.

Plus tard il dira vouloir pêcher le saumon. Il réalisera son rêve en pêchant les rivières Matane, Sainte-Anne et Godbout.

Rendu à Montréal, il est employé dans une boutique de sports et se lance dans le montage de mouches. Il a  l’occasion de côtoyer Jacques Authier, John Cuco, Serge J. Vincent et Jean-Guy Côté.

Son esprit créatif l’amène à nous offrir de nouvelles mouches, entre autres, la, Orange Grey Ghost, Black Domino, Lady Step et Hazel.

Très à l’aise devant la foule ou la caméra, il anime une multitude d’émissions et de séries télévisées pour le bénéfice de nous tous. Il est reconnu maître monteur par la FQSA et monteur de mouche pour l’année 1986 par la FSA.

Il est co-fondateur des Moucheurs à la mouche du Montréal métropolitain (MMM) et du Musée de pêche à la mouche de Montréal.

Son grand talent est aussi reconnu par Postes Canada alors qu’on lui demande de monter une Dark Montreal pour la nouvelle série de timbres.

Vous en savez déjà suffisamment pour reconnaître le récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2009.

Je suis honoré de vous présenter le nouveau membre du Temple de la renommée des monteurs de mouches du Canada, monsieur Orvis, Paul Leblanc.

 

Récipiendaire pour 2010: Warren Duncan

Quatrième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté

Il a monté des milliers de mouches à saumon atlantique pour des centaines de pêcheurs  ordinaires et  célèbres. Il a régulièrement roulé des mouches et pêché dans la rivière  Miramichi avec Ted Williams des Red Sox de Boston  membre du temple de la renommée du Baseball.

Warren DuncanVers 1995, Jean-Guy Côté était à élaborer la série de couleur de son Uni-Stretch. Il me disait être en étroite collaboration avec un monteur de renommée qui aimait beaucoup ce produit et qu’il aimerait bien l’utiliser dans la parure d’une de ses créations pour la pêche du saumon atlantique. Suite à cette complicité sont apparues les couleurs Chinese Red et Chartreuse.

Cette création est la mouche connue de tous, soit l’«Undertaker».

Notre récipiendaire est né à Campbelton mais a fait carrière avec la compagnie de pétrole Irving pendant 32 ans.

Son hobby était le montage de mouches. Plusieurs connaisseurs le considèrent comme l’un des plus rapides monteurs ayant jamais serré un hameçon dans un étau. Lors d’une démonstration de vitesse alliée à la perfection, il a monté une Rusty Rat prête pour la pêche en une minute et 13 secondes. Lui il en a roulé du fil UNI dans sa carrière de 25 ans!

C’était un bon vivant, il aimait beaucoup manger du homard, fumer sa cigarette, conter des histoires, rire et déguster son verre de rye. Il a tellement fait plaisir à ses amis qu’il n’a pas régulièrement porté attention à sa santé en leur offrant tout ce qu’il aimait.

Anne Duncan

En 1993, le gouvernement du Nouveau Brunswick lui a demandé de créer la mouche officielle de la province. La mouche «Picture Province» fut remise aux leaders du G-8 à Halifax en 1995.

C’est à sa boutique Dunc’s Fly Shop de la rue Hickey à St-John, N.B. qu’un client l’a trouvé effondré à sa table de montage, la bobine encore à la main. Il est décédé le 10 février, 2007.

Pour avoir tant contribué soit à l’enseignement, soit à l’excellence de son montage, soit par ses écrits, soit par son habileté de création, et à sa très grande implication vulgariser le montage de mouche à l’ensemble des monteurs, il est aujourd’hui, à titre posthume, récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté.

 

Récipiendaire pour 2011: Arthur James Ligren

Cinquième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté

Le gagnant du Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2011 est résidant de la Colombie Britannique. Durant sa vie d’adulte il a toujours été associé à la pêche à la mouche soit,  à titre de membre et ancien président de l’association Totem Fly Fishers, soit, comme président de la British Columbia Federation of Fly Fishers. Il a aussi été directeur de la Steelhead Society of BC.

Arthur Jama LigrenIl a pêché les salmonidés partout dans l’ouest du Canada. Il a été très impliqué dans l’histoire et la protection du patrimoine canadien de pêche à la mouche.

Monteur et créateur d’artificielles pour les saumons et les truites de sa province depuis plus de trente ans, il a écrit neuf livres, traitant de montage de mouches, tel que « Fly Patterns of Roderick Haig-Brown » et « Fly Patterns of British-Columbia ». Son implication ne s’est pas arrêtée là, il a contribué à dix autres ouvrages.

Ses livres ont servis de référence pour le choix des deux séries de timbres de mouches canadiennes émises par Postes Canada en 1998 et en 2005. Quatre des dix mouches choisies proviennent des livres de notre gagnant. C’est lui qui a attaché la mouche Coquihalla Orange de la série de 1998.

Durant sa carrière il a fait  une grande contribution canadienne au montage de mouches par ses écrits, par la qualité de ses montages, par son habileté de création et par son implication à vulgariser le montage de mouches à l’ensemble des monteurs.

Pour ces raisons, les membres du comité de sélection pancanadien ont choisis de remettre le Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2011 à, Art Lingren de Vancouver C.B.

 

Récipiendaire pour 2012: Brian Chan

Sixième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté

Le gagnant du prix jean-Guy Côté pour l’année 2012 est résident de la ville de Kamloops en Colombie Britannique. Biologiste dans le domaine des pêches récréatives pour le ministère de l’environnement de sa province, il est maintenant à la retraite.

Brian ChanNotre gagnant a travaillé à l’administration de la pêche de la truite dans des centaines de petits lacs de la région de Kamloops et en n’a fait la promotion.  Il est spécialiste en truite arc-en-ciel de souche « Kamloops » et détient un baccalauréat de l’université Simon Fraser en écologie de l’eau douce.

Il est membre actif de la B.C. Federation of Fly Fishers et du Kamloops Fly Fisher Club depuis plus de 25 ans et est toujours passionné de pêche en lac. Auteur, producteur de vidéos, conférencier et aussi guide de pêche sont les domaines qui occupent son temps.

Durant sa carrière il a fait une grande contribution au montage de mouches canadienne par ses écrits, par la qualité de ses montages, par son habilité de création et par son implication à vulgariser le montage de mouches à l’ensemble des monteurs. Ses plus récents livres sont « Fly Fishing Trout Lakes », « Stillwater Solutions Recipes-30 proven patterns » et son DVD « Learning with the Pros Stillwater Fly Tying ». Il est un collaborateur régulier à plusieurs revues spécialisées en pêche à la mouche. Ses présences à la télévision sont fréquentes.

Ses lieux de pêche préférés sont tous ces lacs à truites près de sa résidence de Kamloops mais aussi à gué en rivière pour la pêche du Steelhead. Faire incursion dans les Territoires du Nord et du Yukon pour les grosses truites de lacs et le brochet sont aussi ses endroits de prédilection.

Il est aussi impliqué dans l’industrie de la pêche à la mouche suite à des affiliations avec des compagnies comme Sage, Rio et Mustad.

Pour toutes ces raisons, les membres du comité de sélection pancanadien ont choisi de remettre le Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2012, à Brian Chan de Kamloops C.B.

Brian Chan

De gauche à droite Ian D. Martin avec Brian Chan à Hamilton Ont. lors du Forum de pêche à la mouche Isaac Walton.  Cette scène a été captée le 24 mars dernier suite à la présentation du Prix jean-Guy Côté à Brian Chan. Ian D. Martin représentait le Musée de pêche à la mouche du Canada lors de cette présentation. Ian D. Martin est membre du bureau des Gouverneurs du Musée.

 

Récipiendaire pour 2013: Bryant Freeman

Septième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté

Le récipiendaire du prix Jean-Guy Côté pour l’année 2013 est le septième d’un groupe imposant tel que John Cucco, Paul Marriner, Paul Leblanc, Warren Duncan, Art Lingren et Brian Chan.

Bryant FreemanTout au long de leur carrière de monteur de mouches, ceux-ci ont démontré une grande contribution soit à l’enseignement, soit par l’excellence de leurs montages, soit par leurs écrits, soit par leur habileté de création ou par une très grande implication à vulgariser le montage de mouche à l’ensemble des monteurs.

Notre gagnant a commencé à sept ans dans le montage de mouche en aidant son père. Il a aujourd’hui au delà de 65 ans d’expérience d’enseignement, de montage et d’implication administrative à plusieurs paliers de la pêche du saumon atlantique.

Une Silver Grey lui a permit de prendre son premier saumon à l’age de 10 ans et à 14 ans il guidait sur la rivière Medway pour le Freeman House Hotel de son père.

Depuis 1985 il est le propriétaire de la boutique Eskape Anglers située à Riverview au Nouveau Brunswick. Il est très connu comme spécialiste des plumes et de la teinture. Plusieurs le considère comme le magicien des matériaux pour les mouches à saumon.

Il a formé quantité de monteurs de mouche et soumit différentes parures parues dans le Compendium of Canadian Fly Patterns de Paul Marriner, tel que General Practitionner, Rabbi, RT Special, Carter Bug. Sa dernière création est connue sou le nom Andora Spey.

Depuis 1991, il est à la retraite de son travail de tous les jours et s’adonne à monter des mouches, préparer des plumes pour ses clients, faire de l’enseignement et donner des conférences.

Pour toutes ces raisons, les membres du comité de sélection pancanadien ont choisit de remettre le Prix Jean-Guy Côté  pour l’année 2013,  à Bryant Freeman de Riverview NB

 

Récipiendaire pour 2014: Sheldon Seale

Huitième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté

Le récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2014 est le huitième d’un groupe imposant tel que John Cuco, Paul C. Marriner, Paul Leblanc, Warren Duncan, Art Lingren, Brian Chan et Bryant Freeman.

Sheldon SealeNotre gagnant, pêche et monte des mouches depuis très longtemps. Il a donné beaucoup de son temps  à l’Isaac Walton Fly Fishing Club et à Trout Unlimited comme administrateur. Sa collaboration avec la revue Canadian Fly Fisher a duré au-delà de douze ans et maintenant il contribue au site web The New Fly Fisher comme éditeur de montage de mouches. Le lauréat de cette année est guide et moniteur à l’école de pêche à la mouche Wilson.

Il a formé quantité de monteurs de mouche et soumit plusieurs parures dans le Compendium of Canadian Fly Patterns de Paul Marriner. Maintenant à la retraite il est occupé à temps plein par le montage, les écritures, les conférences et la pêche.

Pour toutes ces raisons, les membres du comité de sélection pancanadien ont choisi de remettre le Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2014, à notre concitoyen de la province d’Ontario; Sheldon Seale

 

Récipiendaire pour 2015: Denys Poirier

Neuvième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté

Le récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2015 est le neuvième d’un groupe imposant tel que John Cuco, Paul C. Marriner, Paul Leblanc, Warren Duncan, Art Lingren, Brian Chan, Bryant Freeman et Sheldon Seale.

Nenys PoirierTout au long de leur carrière de monteurs de mouches, ceux-ci ont démontré une grande contribution soit à l’enseignement, soit par l’excellence de leurs montages, soit par leurs écrits, soit par leur habileté de création ou par une grande implication à vulgariser le montage de mouches à l’ensemble des monteurs. Voilà la définition du Prix Jean-Guy Côté!

Notre gagnant pêche et monte des mouches depuis fort longtemps. Avec sa conjointe, ils ont donné beaucoup de temps au début de la mise sur pieds, du regroupement des Moucheurs du Montréal Métropolitain. 

Toujours à la recherche de l’histoire des mouches pour le saumon, il a publié en 1994 «Mystère des Spey».  Un an plus tard, en étroite collaboration avec la FQSA a paru «Mouches sèches à saumon» dans lequel se trouve un lexique de termes pour le monteur de mouches.

Initiateur du Club des 20 avec Jacques Juneau et Denis Gervais, il a créé une mouche Spey pour chacun des 20 membres.

Il a aussi écrit plusieurs chroniques de montage de mouches dans diverses revues. Ses montages ont été publié à maintes reprises dans des volumes «Flies for Atlantic Salmon» et «Flies for Trout»  de Dick Stewart et Farrow Allen.  

Pour toutes ces raisons, les membres du comité de sélection pancanadien ont choisi de remettre le Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2015 à  Denys Poirier.

 

Récipiendaire pour 2016Jacques Héroux

Dixième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté

Le récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2016  est le dixième d’un imposant groupe tel que John Cuco,  Paul C. Marriner,  Paul Leblanc,  Warren Duncan, Art Lingren,  Brian Chan,  Bryant Freeman,  Sheldon Seale et Denys Poirier.

Jacques HérouxTout au long de leur carrière de monteurs de mouches, ceux-ci ont démontré une grande contribution soit à l’enseignement, soit par l’excellence de leurs montages, soit par leurs écrits, soit par leur habilité de création ou par une grande implication à vulgariser le montage de mouches à l’ensemble des monteurs. Voilà la définition du Prix Jean-Guy Côté.

En 1970 le montage de mouches n’était qu’un passe-temps pour lui. Plus tard il a dévoré plusieurs livres de montages et suivit plusieurs sessions d’apprentissage avec Warren Duncan pour les  mouches à saumon à ailes de poils et avec Bryant Freeman pour les mouches à ailes de plumes. Il crédite Jérôme Molloy et Marc Leblanc pour avoir fait de lui le monteur qu’il est aujourd’hui.

Il a créé plusieurs nouveaux modèles de mouches à saumon pour les compétitions internationales tels que celles de la FQSA et du championnat de montage de mouches de Scandinavie.  En 1999, le championnat de montage de mouches des provinces atlantiques  l’a reconnu comme  son champion.

Son intérêt pour le montage l’a amené à créer  le Club de montage de mouches de Dieppe en 1998 et en 2003,  il a participé à la création du Forum de pêche à la mouche de Dieppe.

Depuis plus de vingt-cinq ans il enseigne à tous les hivers,  le montage de mouches à de nombreux débutants et à plusieurs initiés désirant parfaire leurs connaissances et leurs habilités.

En 2009, il est admis comme monteur de mouches  au temple de la renommée du musée du saumon atlantique du Nouveau-Brunswick situé à Doaktown.

En 2015, la Fédération canadienne de la faune le reconnait comme son récipiendaire pour sa grande contribution à la conservation et à l’utilisation  raisonnée de la pêche récréative au canada en lui remettant le Prix Roderick Haig-Brown.

Pour souligner sa carrière toujours en pleine évolution, et pour toutes les raisons énumérées plus haut, les membres du comité de sélection pancanadien ont choisi de remettre le Prix Jean-Guy Côté 2016 à : Jacques Héroux

 

Récipiendaire pour 2017 Phil Rowley

Onzième récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté

Le récipiendaire du Prix Jean-Guy Côté pour l’année 2017 est le onzième d’un imposant groupe tel que John Cuco, Paul C. Marriner, Paul Leblanc, Warren Duncan, Art Lingren, Brian Chan, Bryant Freeman, Sheldon Seale, Denys Poirier et Jacques Héroux.

Phil RowleyTout au long de leur carrière de monteurs de mouches, ceux-ont démontré une grande contribution soit à l’enseignement, soit par l’excellence de leurs montages, soit par leurs écrits, soit par leur habilité de création ou par une grande implication à vulgariser le montage de mouches à l’ensemble des monteurs. Telle est la définition du Prix Jean-Guy Côté!

Depuis plus de trente ans il s’adonne au montage de mouches pour la pêche. Évidemment il pêche les truites, les ombles, les saumons du Pacifique et de l’Atlantique, le doré, le brochet et tous les autres à l’aide d’une mouche  mais, il est surtout connu pour ses exploits de pêche en lac. Il a longtemps été monteur commercial mais s’est adonné à l’enseignement du montage de mouches.  Il est l’auteur de trois livres et de nombreux articles pour des revues spécialisées nord-américaines. Il a produit quatre DVD éducatifs traitant du montage de ses mouches. Il est souvent demandé à prononcer des conférences dans des salons en plus de diriger des écoles de pêche à la mouche. Pour compléter son emploi du temps, il guide les pêcheurs lors de sorties en lacs non loin de sa résidence en Alberta.

Il a créé plusieurs parures de mouches pour la pêche en lac et il en parle avec enthousiasme lorsqu’il agit comme  animateur à la télévision dans des présentations telles que B.C. Outdoors, Fishing Alberta et co-animateur  de l’émission the New Fly Fisher.

Pour ajouter à sa longue carrière toujours en pleine évolution, et pour toutes les raisons énumérées plus haut, les membres du comité de sélection pancanadien ont choisi de remettre le Prix Jean-Guy Côté 2017 à Phil Rowley.

Haut de page